top of page

Nos intervenants·es

Découvrez les personnes qui donneront vie aux panels, ateliers et conférences du Forum!

 

Restez à l'affût en janvier pour découvrir la liste complète des intervenants.es

Ouverture - 11 mars

Laïma A. Gérard, journaliste indépendante

Active sur Instagram et dans les médias traditionnels, Laïma est passionnée de culture et de sciences humaines en plus d'être journaliste et chroniqueuse montréalaise. Après un baccalauréat en dramaturgie, elle a entamé des études en sexologie, ce qui la mène rapidement vers différentes tribunes médiatiques. Elle se définit aujourd'hui comme une communicatrice rassembleuse, bienveillante et curieuse. Son audience est plutôt jeune! En plus de décortiquer les tendances de société qui composent notre monde sur URBANIA, elle réalise régulièrement des chroniques radio et télé sur ICI Radio-Canada (Pénélope, On va se le dire), puis elle co-anime le balado À quoi tu jouis?, produit par le Club Sexu. On peut également la lire dans les pages du magazine ELLE QUÉBEC.

Clôture -  12 mars 

Sylvie Bernier.jpg
Sylvie Bernier, Présidente TMVPA et TQSA*
*Table sur le mode de vie physiquement actif et Table québécoise sur la saine alimentation 

En remportant la médaille d’or au tremplin de trois mètres aux Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984, Sylvie Bernier marquait l’histoire en plus de faire rêver tous les sportifs, témoins de cette mémorable performance. Grâce à cette médaille, elle devenait la première athlète québécoise à remporter l’or, à des Jeux olympiques tous sports confondus et elle demeure, à ce jour, la seule canadienne à avoir gagné l’or olympique en plongeon. En 1984, Sylvie tire sa révérence de la compétition et entame une nouvelle carrière : promouvoir un mode de vie sain. Elle sensibilise les gens aux bienfaits de la saine alimentation, d’un mode de vie physiquement actif ainsi que de l’importance de prendre soin de notre santé mentale. En 2011, elle obtient sa Maîtrise en promotion de la santé (International Master for Health Leadership) de l’université McGill. Depuis 2010, elle préside la Table sur le mode de vie physiquement actif (TMVPA) ainsi que la Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA). Récemment, elle a complété une formation sur la réduction du stress par la pleine conscience (MBSR). Récipiendaire de l'Ordre du Québec et du Canada, elle est également membre du Temple de la renommée internationale des sports aquatiques, la première Canadienne à recevoir cet honneur en plongeon. Elle a été chef de mission et chef de mission adjointe pour la délégation canadienne lors des Jeux olympiques de 2006, 2008 et 2012.   Mère de trois jeunes femmes et grand-mère, Sylvie est sans contredit une source d’inspiration pour la génération qui l’a vue plonger pour l’or et celle de la relève, qu’elle souhaite conscientiser que les limites qui se présentent sur notre chemin sont souvent illusoires !

thibault.png
André Thibault, Professeur émérite
Département d’études en loisir, culture et tourisme à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

M. André Thibault, professeur émérite, est détenteur d’un Ph. D. en administration scolaire. À l’Université du Québec à Trois-Rivières, il a occupé, entre autres, les fonctions professeur, directeur du département d’études en loisir, culture et tourisme, vice-recteur à l'enseignement et à la recherche, doyen de la gestion académique et directeur du bureau de relation université-milieu et de la coopération internationale. Il est fondateur de l’Observatoire du loisir du Québec et du Laboratoire en loisir et vie communautaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières, est membre du comité éditorial de la revue Agora Forum où il signe régulièrement un article scientifique et a été vice-président de l’Organisation mondiale du loisir et son représentant auprès de l’UNESCO. Il a été le mandataire du Gouvernement du Québec pour la réforme municipale de la région métropolitaine de Trois-Rivières. commissaire invité au BAPE, vice-président du Conseil santé et bien-être du Québec, président de la Régie régionale de la santé et services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec, président-fondateur du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, du comité Accord Mauricie en développement économique et du centre communautaire Alexandre-Soucy de son quartier. Depuis plus de vingt ans, Monsieur Thibault agit comme conférencier et mène des recherches et publie livres, articles et guides sur la participation publique, notamment sur la consultation publique, le bénévolat, sur la gestion des services de loisir public et la coopération municipale et scolaire.

DAFA - Construire un climat de groupe pour favoriser les apprentissages en début de formation 

Gabrielle Fortin.jpg

Gabrielle Fortin, Directrice au développement et partenariats,

Conseil québécois du loisir (CQL)

Gabrielle Fortin a suivi une formation en Études internationales puis en Éducation des adultes au 2e cycle. Elle a ensuite accumulé une expérience très riche en loisir, animation et éducation grâce à la diversité des postes qu’elle a occupés. Effectivement, Gabrielle a été directrice-adjointe d’un camp familial et d’un camp de jour de plus de 80 employés, travaillé dans un centre communautaire de loisirs, coordonné le programme de formation en psychomotricité dans les centres de la petite enfance et a été vice-présidente d’un conseil d’administration d’une organisation de loisir. En 2014, Gabrielle rejoint le Conseil québécois du loisir en tant que Directrice au développement et partenariats. Elle gère notamment la Table nationale de concertation en loisir culturel, le Programme DAFA, le Programme Édu-Loisir, le Programme Femmes en loisir, les dossiers d’accessibilité et d’inclusion, ainsi que plusieurs projets de développement pour le loisir et pour les partenariats, comme l’indique son titre. Les actions de Gabrielle sont motivées par sa conviction que l’animation est un outil efficace pour atteindre une meilleure justice sociale et par sa passion pour la formation, particulièrement la ludoandragogie.

DAFA - L'intervention, de la théorie à la compétence

Bryan Paris.jpg

Bryan Paris, Directeur général
Maison Grandi'Ose

Cumulant plus de 25 ans d'engagement auprès des personnes vivant avec des déficiences intellectuelles, troubles du spectre de l'autisme, ou déficiences physiques, Bryan Paris occupe présentement le poste de directeur général de la Maison Grandi-Ose à Trois-Rivières où il combine passion et compétence au service des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Ses débuts au Camp Notre-Dame-de-la-Joie ont jeté les bases de sa carrière, évoluant ensuite en technicien en éducation spécialisée au Centre de services scolaires du Chemin-du-Roy. Expert dans la gestion des troubles du comportement et la résolution de crises, son parcours inclut des rôles significatifs dans le programme de Techniques en éducation spécialisée du Collège Laflèche : professeur, superviseur de stage, coordonnateur de stage et expert de contenu RAC. Titulaire d'une technique en éducation spécialisée et d'un BACC en éducation, il poursuit actuellement une maîtrise en psychopédagogie. Actif au sein des conseils d'administration de l’AQLPH et de la FRIJQ, il contribue significativement au secteur. Le parcours professionnel et académique de M. Paris, marqué par sa polyvalence et son engagement, reflète une dévotion profonde envers l'amélioration de la qualité de vie des personnes aux besoins particuliers. Son expertise, sa passion constante, et sa contribution aux conseils d'administration font de lui une figure influente dans l'éducation spécialisée et l'accompagnement des personnes en situation de handicap.

Colore ton DAFA - Module 3 « Techniques d’animation »

Étienne RIvard.jpg

Étienne Rivard, Coordonnateur de camp de jour

Camp Kéno

Titulaire d’un baccalauréat en loisir, culture et tourisme de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Étienne découvre sa passion pour l’animation dans les camps de jours de Val-d’Or dès 2014. C’est en entamant ses études universitaires en éducation préscolaire et enseignement primaire en 2017 qu’il se joint à l’équipe saisonnière de Kéno, où il occupera les postes d’animateur, responsable de site et superviseur de sites. En 2021, Étienne se joint comme stagiaire récréologue à Kéno et s’approprie l’année suivante les tâches reliées à la programmation estivale et à la formation des employés saisonniers comme permanent au sein de l’équipe. Sa détermination et son engouement envers le potentiel des camps de jours lui permettent d’offrir les différentes activités essentielles au développement personnel, autant chez les campeurs que chez les employés.

Développer ses réflexes de formation

Alexandrine Fortin.jpg

Alexandrine Fortin, Technicienne en loisir culturel

Unité de Loisir et de Sport de la Capitale-Nationale

Alexandrine Fortin est technicienne en loisir culturel à l'Unité de Loisir et de Sport de la Capitale-Nationale, où elle apporte son expertise depuis près d'un an. Son initiation au monde du loisir a débuté par des expériences bénévoles, mais en février 2023, elle a relevé le défi de faire de sa passion pour le loisir un métier à part entière. Avec une expérience de dix ans en improvisation, elle incarne une passion profonde pour les arts de la scène. Actuellement, en tant que coordinatrice des programmes Secondaire en Spectacle et la Ligue d'Improvisation Scolaire, elle orchestre des expériences mémorables pour les jeunes passionnés de culture. Enracinée dans le concret et l'interaction humaine, elle se décrit comme une « fille de terrain » qui propage le plaisir du loisir dans toutes ses interactions. Son engagement à créer des expériences de loisir enrichissantes et son objectif de contribuer activement au développement culturel de la région témoignent de sa détermination à inspirer la communauté par le plaisir du loisir.

Marie-Philippe Crevier.jpg

Marie-Philippe Crevier, Conseillère en loisir

Loisir et Sport Montérégie

Marie-Philippe Crevier est conseillère en loisir chez Loisir et Sport Montérégie depuis près d'un an. Son champ de responsabilités inclut le Loisir culturel ainsi que le bénévolat et la gouvernance. Depuis son intégration à LSM, elle a orchestré avec succès la Journée montérégienne du loisir culturel à Saint-Hyacinthe, rassemblant près de 70 acteurs régionaux pour échanger sur les réalités du loisir culturel et favoriser le réseautage. Actuellement, elle pilote la première édition des Tournois d’improvisation montérégiens (TIM) dans les écoles secondaires de la Montérégie. Marie-Philippe possède des compétences académiques en scénarisation cinématographique et détient un Baccalauréat en Animation et recherches culturelles. Son parcours professionnel diversifié comprend des expériences enrichissantes en milieu scolaire, ainsi que pour des organismes communautaires, où elle s'est illustrée dans l'organisation d'événements et l'animation d'activités de loisir socio-culturelles. Sa passion pour la culture et ses bienfaits constitue une source d'inspiration constante, la motivant à se surpasser pour améliorer et faire croître le loisir culturel en Montérégie. Engagée dans la création d'opportunités significatives, Marie-Philippe incarne un atout dynamique pour le développement du loisir dans la région, conjuguant compétence, créativité, et engagement communautaire

Planifier sa formation et lui donner sa couleur

Audrey Coutu.jpg

Audrey Coutu, Agente de développement - loisir

Loisir et Sport Lanaudière

Technicienne en loisir de formation, elle fait ses débuts dans le milieu du loisir dès son premier stage chez Loisir et Sport Lanaudière et elle y obtient son premier contrat en 2016 comme chef de mission des Jeux du Québec. Un an plus tard, forte de son expérience en tant qu’animatrice, elle travaille conjointement avec des municipalités de sa région une offre de formation pour les coordonnateurs et les animateurs des camps de jour (DAFA). En 2018, elle participe à l’échange Québec-Belgique organisé par le Conseil québécois du loisir et elle revient la tête pleine d’idées! Soucieuse de soutenir les organismes œuvrant en loisir estival, Loisir et Sport Lanaudière développe une offre étoffée d’accompagnement : Forum lanaudois des camps, formations diverses en animation, réalisation de portrait régional et bien d’autres. Nouvellement, elle coordonne un programme d’accompagnement afin d’améliorer la qualité et la sécurité dans les camps de jour tant au niveau régional qu’au niveau provincial avec le Réseau des URLS et l’Association des camps du Québec. Depuis ses débuts, Audrey développe toute son expertise tant en lien avec les camps qu’en lien avec le secteur du loisir municipal.

Lydia Pépin.jpg

Lydia Pépin, Conseillère en loisir - Responsable du mandat camp de jour et bénévolat

Unité Régionale de Loisir et de Sport de la Mauricie (URLSM)

Engagée dans le monde de l’action communautaire, du loisir et du sport depuis plus de 20 ans, Lydia s’y investit autant professionnellement que personnellement. Son parcours oscille entre l’administration d’OSBL en passant par la gestion de programmes à l’animation auprès des enfants. Après des études en psychoéducation et un programme court de deuxième cycle en intervention communautaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Lydia a travaillé entre autres en mobilisation des milieux, en gestion des opérations d’un Centre communautaire de loisirs et agit maintenant à titre de conseillère en loisir. Elle est une des pionnières en tant que cadre formatrice DAFA. Elle est reconnue pour ses qualités humaines, son engagement et sa passion réelle à améliorer qualité de vie de sa communauté.

Jennifer Marchand.png

Jennifer Marchand, Coordonnatrice de la formation
Association des camps du Québec (ACQ)

Jennifer Marchand baigne dans l’univers des camps depuis le début des années 2000 où elle a fait son PAM. Elle a par la suite été animatrice, coordinatrice et formatrice PAM. Naturaliste de formation, et ayant travaillé autant en camp de vacances qu’en camp de jour, notamment chez GUEPE dans Charlevoix et à Montréal, son expérience vient grandement bonifier celle de l’ACQ.

Table ronde : « L’art, la culture et la communauté »

LaimaAGerald_Crédit_Guillaume Boucher_opt.jpg

ANIMATION

 Laïma A. Gérald, Journaliste indépendante

Active sur Instagram et dans les médias traditionnels, Laïma est passionnée de culture et de sciences humaines en plus d'être journaliste et chroniqueuse montréalaise. Après un baccalauréat en dramaturgie, elle a entamé des études en sexologie, ce qui la mène rapidement vers différentes tribunes médiatiques. Elle se définit aujourd'hui comme une communicatrice rassembleuse, bienveillante et curieuse. Son audience est plutôt jeune! En plus de décortiquer les tendances de société qui composent notre monde sur URBANIA, elle réalise régulièrement des chroniques radio et télé sur ICI Radio-Canada (Pénélope, On va se le dire), puis elle co-anime le balado À quoi tu jouis?, produit par le Club Sexu. On peut également la lire dans les pages du magazine ELLE QUÉBEC.

Marie-Anne Bracco.png

Marie-Anne Bracco, Directrice des programmes et développement

Consortium national d'expertise en inclusion sociale (CNEIS)

Gestionnaire et responsable de programmes en qualité et développement depuis plus d’une trentaine d’année, dans les organisations publiques et associatives, Marie-Anne Bracco est titulaire d’une maîtrise en gestion de la qualité de la Faculté de l’école de santé publique de l’Université de Montréal. Elle est, depuis septembre 2021, directrice des programmes et du développement au Consortium national d’expertise en inclusion sociale (CNEIS).

Emmanuel Barbot_Centre Radisson.JPG

Emmanuel Barbot, Directeur général

Centre communautaire Radisson

Emmanuel Barbot, avec une expérience riche de plus de 20 ans dans l'animation socioculturelle, a marqué son parcours par un engagement profond envers des publics variés, incluant la petite enfance, les jeunes, et les adultes en situation de handicap. Diplômé en France en gestion de projets en éducation populaire, il a démontré une capacité remarquable à piloter des initiatives d'envergure à l'international, dans le secteur associatif et au sein des collectivités municipales. Depuis son installation au Québec il y a six ans, Emmanuel a apporté son expertise au Centre communautaire Radisson, d'abord à la coordination, puis à la direction générale. Il enrichit actuellement ses compétences en gestion des entreprises sociales et collectives à l'ESG-UQAM. Passionné par l'éducation populaire, il a développé des projets de loisirs, culturels et artistiques, mettant un accent particulier sur l'accessibilité pour les personnes en situation de handicap physique. Ces projets reflètent son engagement pour l'inclusion et la diversité. En parallèle, Emmanuel est activement impliqué dans des conseils d'administration, notamment dans les communautés LGBTQ+ et dans la formation pour adultes, soulignant son dévouement à l'inclusion sociale et à l' «empowerment» des groupes vulnérables.

Julien Godard.jpeg

Julien Godard, Comédien et musicien amateur, technicien en loisirs

Théâtre des poêles à bois et ville de Trois-Rivières

Julien Godard travaille dans le domaine du loisir depuis plus de 7 ans. Il a, entre autres, participé à l’organisation de plusieurs événements à saveur culturelle et communautaire. Véritable touche à tout, il est comédien et musicien amateur en plus d’être coach d’improvisation au niveau collégial. Il est impliqué depuis plus d’une décennie au sein de la troupe mauricienne du Théâtre des Poêles à Bois. La pratique en amateur du théâtre le passionne et l’accompagne dans toutes les facettes de sa vie, autant personnelle que professionnelle.

Blitz de pratiques inspirantes

Fanie Michaud.jpg

ANIMATION

Fanie Michaud, Agente de développement en loisir culturel et bénévolat

Loisir Sport Centre-du-Québec

Fanie Michaud est diplômée du baccalauréat en Action culturelle de l’UQAM. Depuis la fin de ses études, il y a maintenant cinq ans, elle travaille pour Loisir Sport Centre-du-Québec où elle occupe le poste d’agente de développement en Loisir Culturel et Bénévolat. Elle est donc, entre autres, impliquée dans la formation, le réseautage et la gestion de programmes du secteur du loisir culturel de la région. C’est ainsi qu’elle a collaboré, par exemple, sur le projet « L’art urbain pour les jeunes », une exposition itinérante qui avait pour objectif de promouvoir et de faire connaître aux jeunes l’impact positif du loisir culturel. Fanie est également membre, depuis plusieurs années, du comité d’organisation de la Journée nationale du loisir culturel où elle représente le réseau des URLS.

Écosystème du loisir culturel

Armandine Siess.jpg

ANIMATION

Armandine Siess, Directrice générale

Association des cinémas parallèles du Québec (ACPQ)

Actuellement directrice générale de l’Association des cinémas parallèles du Québec, Armandine Siess navigue depuis plus de vingt ans dans le domaine socioculturel. Elle est impliquée depuis toujours au sein d’organismes œuvrant auprès de personnes vulnérables et travaillant à l’accessibilité et l’appropriation des œuvres par un large public. Convaincue que l’éducation et la culture sont des agents majeurs de transformation sociale et d’épanouissement personnel, elle a exploré dans son parcours professionnel divers secteurs d’activités comme l’édition jeunesse, l’éducation à l’image ou encore l’éducation populaire en milieu communautaire. Elle est également une bénévole active et engagée et siège sur divers conseils d’administration à l’école secondaire publique de ses enfants ainsi que dans une coopérative de solidarité dans le domaine de l’environnement.

Actualisation des connaissances en loisir culturel

Jocelyn Garneau.jpg

Jocelyn Garneau, Candidat au doctorat

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Présentation du projet de recherche : On sait instinctivement que la pratique de loisirs permet d’entretenir des amitiés et de développer son réseau social. Toutefois, on porte rarement notre attention sur les mécanismes qui contribuent au développement de relations interpersonnelles fortes dans le contexte d’une activité de loisir. En utilisant le cas de la pratique de l’improvisation théâtrale à Trois-Rivières, la présentation servira à présenter un cadre d’analyse des loisirs culturels et de leur pratique. Ce cadre pourra être réutilisé par les intervenants en loisir pour créer des environnements de pratique et des programmations de loisirs propices au développement de communautés de loisirs.

Julie Fortier A19.jpg

Julie Fortier, Professeure 

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Julie Fortier détient un doctorat en Études urbaines de l’Université du Québec à Montréal. Elle est actuellement professeure au Département d’études en loisir, culture et tourisme à l’Université du Québec à Trois-Rivières et codirectrice du Laboratoire en loisir et vie communautaire. Ses intérêts de recherche touchent le bénévolat, la concertation et la participation publique. Elle a par ailleurs effectué près d’une vingtaine d’études sur l’action bénévole exercée dans diverses organisations liées au loisir, au sport, à la culture, au communautaire, à la santé, à l’intergénérationnel, etc., auprès de jeunes, d’aînés, de personnes retraitées ou d’officiels en sport.

Exposition de ressources et d'outils

avatar.jpg

Détails à venir 

Récréotourisme - des fondements jusqu'aux tendances

François-G. Chevrier.jpg

François G. Chevrier, Directeur général
Festival Événements Québec / Événements Attractions Québec (ÉAQ)

Le parcours professionnel de François-G. Chevrier s’étend sur près de 30 ans et inclut des expériences en direction d’entreprise et d’associations, en développement des affaires, et recherche, en planification stratégique et en marketing. Il a eu l’occasion d’œuvrer, tant avec le privé, les associations et OBNL, le milieu académique, qu’avec les organismes gouvernementaux. Diplômé en administration des affaires, il a également été conférencier, animateur et formateur à de nombreuses occasions. Depuis janvier 2020, il est directeur général d'Événements Attractions Québec, le plus grand regroupement de festivals, événements et attractions touristiques du Québec. Cette association est un leader dans l’accompagnement, l’expertise, le développement et la promotion des organisations dans les secteurs du tourisme, culture et loisirs au Québec.

Isabelle Falardeau.jpg

Isabelle Falardeau, Géographe et professeure en tourisme et développement social 
Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Isabelle Falardeau est géographe spécialisée en tourisme. Elle est professeure en tourisme et développement social au Département d’études en loisir, culture et tourisme de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat en sciences géographiques de l'Université Laval, ses travaux de maîtrise portaient sur la(les) valeur(s) du développement durable dans les parcs nationaux du Québec et sa thèse est intitulée Innovation dans le tourisme en milieu naturel (2022). Ses principaux intérêts de recherche portent sur le tourisme et le développement durable, le patrimoine naturel et le tourisme dans les espaces protégés et les milieux naturels, le tourisme en zone de montagne et les concepts d'innovation et d'authenticité appliqués au tourisme.

Louis Jolin.jpg

Louis Jolin, Professeur titulaire retraité 

Université du Québec à Montréal (UQAM) - Département d’études urbaines et touristiques à l’ESG

Biographie à venir

Accessibilité et inclusion : de la connaissance aux bonnes pratiques

Gabrielle Fortin.jpg

Gabrielle Fortin, Directrice au développement et partenariats,

Conseil québécois du loisir (CQL)

Gabrielle Fortin a suivi une formation en Études internationales puis en Éducation des adultes au 2e cycle. Elle a ensuite accumulé une expérience très riche en loisir, animation et éducation grâce à la diversité des postes qu’elle a occupés. Effectivement, Gabrielle a été directrice-adjointe d’un camp familial et d’un camp de jour de plus de 80 employés, travaillé dans un centre communautaire de loisirs, coordonné le programme de formation en psychomotricité dans les centres de la petite enfance et a été vice-présidente d’un conseil d’administration d’une organisation de loisir. En 2014, Gabrielle rejoint le Conseil québécois du loisir en tant que Directrice au développement et partenariats. Elle gère notamment la Table nationale de concertation en loisir culturel, le Programme DAFA, le Programme Édu-Loisir, le Programme Femmes en loisir, les dossiers d’accessibilité et d’inclusion, ainsi que plusieurs projets de développement pour le loisir et pour les partenariats, comme l’indique son titre. Les actions de Gabrielle sont motivées par sa conviction que l’animation est un outil efficace pour atteindre une meilleure justice sociale et par sa passion pour la formation, particulièrement la ludoandragogie.

Rachel Sangira.jpg

Rachel Sangira, Agente de projets de formation,

Conseil québécois du loisir (CQL)

Rachel I. Sangira travaille présentement sur la production d’outils de formation en ressources humaines destinés aux acteurs de la gouvernance du milieu associatif en loisir. Elle a une formation en sciences de l'administration (marketing et gestion internationale). Ses intérêts portent notamment sur la recherche, la gestion, la diversité, le loisir, les voyages et la musique. Rachel a participé à l’actualisation du cadre de référence en accessibilité et inclusion en loisir lors de son stage au CQL en début d’année. Elle a particulièrement contribué à la première phase, qui impliquait la création d'une version actualisée prenant en compte les enjeux actuels. Par ailleurs, elle a coanimé un atelier sur ce sujet lors du Forum québécois du loisir en mars 2023.

L’économie sociale en loisir : État de situation et exemples en récréotourisme à partager

Kaouther Sfar.jpg

Kaouther Sfar, Agente de recherche et communication

Conseil québécois du loisir (CQL)

Kaouther Sfar est agente de recherche et communication au Conseil québécois du loisir et chargée de cours à l'ESG - UQAM. Elle a une formation en sciences de l'administration (marketing et gestion bancaire). Ses intérêts portent notamment sur la recherche et l'action en méthodologies de recherche, le développement durable, le loisir et le tourisme. Kaouther a participé à la coordination de plusieurs projets de recherche au CQL, tels que l'enquête sur le profil socio-économique des Organismes nationaux de loisir en 2022, le programme Femmes en loisir, ainsi que l'enquête longitudinale sur les besoins, enjeux et tendances en loisir. Présentement, elle travaille également sur le projet PASTEL et l'enquête sur les nouveaux arrivants. Enfin, Kaouther contribue à la coordination de plusieurs projets de communication au CQL, dont la campagne de célébration du 25e anniversaire du CQL, qui a lieu cette année.

Martine Dupont.jpg

Martine Dupont, Directrice générale

Camp Lac en Cœur

Madame Martine Dupont, technicienne en loisirs de formation, a consacré plus de 30 ans de sa vie au monde des camps et des loisirs. Depuis les 24 dernières années, elle occupe le poste de directrice générale au sein de l'organisme du Camp et Auberge du Lac en Coeur, un organisme à but non lucratif d'économie sociale, se distinguant notamment par son rayonnement dans divers secteurs d'activités tels que son camp de vacances, son camp familial, ses classes nature et le récréotourisme. Mme Dupont se démarque par son dynamisme, sa passion, sa créativité et sa détermination. En tant que rassembleuse et femme d’action, elle trouve sa motivation dans les défis qu’elle croise au quotidien. Son objectif est d’assurer la meilleure expérience possible pour tous, tout en respectant les valeurs fondamentales du Camp et Auberge du Lac en Coeur. Par ailleurs, elle s'engage activement dans la communauté de Mékinac et de la région, siégeant au conseil d'administration de la Chambre de commerce de Mékinac et de la SADC de la Vallée de la Batiscan. Nul doute que ses compétences et sa connaissance approfondie du milieu et des enjeux régionaux lui permettront de poursuivre le développement de la région et de l’organisme. Elle s'investit pleinement pour faire rayonner et concrétiser les projets qui lui tiennent à coeur, en étroite collaboration avec l'ensemble de son équipe.

Photo_Marylou Pelletier.jpg

Marylou Pelletier, Coordonnatrice 

Bonjour Nature

Actuellement coordonnatrice de l’agence de voyage Bonjour Nature, Marylou Pelletier cumule près de 20 ans d’aventure dans l’industrie touristique. Elle met à profit son expertise dans cette jeune coopérative proposant une offre de transport collectif vers les membres attraits et hébergements de la région de Lanaudière. En permettant aux voyageurs de découvrir la région, ses produits d’appels et ses trésors cachés par une offre de transport collectif accompagnée d’un guide touristique Expert Lanaudière, la coop permet de faire rayonner les membres, la destination, l’identité lanaudoise, son histoire, sa culture et ses valeurs auprès des communautés environnantes et des voyageurs.

Michelle Belanger2_edited.jpg

Michelle Bélanger, Directrice générale

Musée Pop

Détentrice d'un baccalauréat en administration des affaires, option marketing, et d'une maîtrise en muséologie, Michelle Bélanger assure la direction générale du Musée POP depuis février 2023. Pendant vingt ans, Mme Bélanger a fait sa marque à titre de gestionnaire en ventes et marketing dans le domaine pharmaceutique. Avant de joindre le Musée POP, elle a dirigé le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, le Musée des Abénakis et Archéo-Québec, le réseau de la diffusion de l’archéologie. Très impliquée dans le milieu culturel et touristique, Michelle Bélanger a été présidente de la Société des musées du Québec de 2017 à 2021 et présidente de Culture Centre-du-Québec de 2015 à 2016. Son approche novatrice en muséologie communautaire et son expertise en communication l'amènent à participer comme conférencière, entre autres, à l’Institution du patrimoine culturel de l’Université Laval (2017), au Forum Les musées et la diversité culturelle à Guanajuato (Mexique) (2016), à l'ACFAS en 2013, à l'Université d'été MCQ/CÉLAT 2013 et à Barcelone (Espagne) (2012). Travailleuse d’équipe, orientée vers les résultats, leader et stratège, elle aime partager ses expériences et sa vision de la muséologie communautaire.

Andrée Pelletier.jpg

Andrée Pelletier, Coordinatrice secteur stratégique Tourisme et Loisir

Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ)

Titulaire d’un bac en Animation et recherche culturelles (UQAM), d’un DESS en gestion de projets (UQTR) et d’une Technique en administration (Garneau), Andrée Pelletier possède un profil d’entrepreneur à caractère social et artistique. Après un parcours entrepreneurial de près de 20 ans (Maelström créatif et Alaviva), elle joint la CDRQ avec le mandat de participer à la vitalisation des territoires québécois par l’entrepreneuriat collectif tout en poursuivant son engagement personnel de faire la promotion d’une vie active intellectuellement, physiquement et socialement pour vieillir en santé. Créative et proactive, elle est une personne de développement qui mise sur une approche transversale et sur la cocréation. À la CDRQ, elle coordonne un plan de développement pour le secteur stratégique Tourisme et Loisir regroupant une vingtaine de partenaires actifs en plus de bâtir une expertise de ce secteur d’activité et d’accompagner des entrepreneurs sociaux dans la création ou le développement d’entreprises collectives.

Charles Gagnon.jpg

Charles Gagnon, Agent de développement 

Chantier de l'économie sociale

Charles Gagnon détient une formation de 2e cycle en droit et en gestion des entreprises collectives et possède une expertise en développement territorial concerté ainsi qu’en accompagnement et financement des entreprises d’économie sociale. Il a une expérience de 20 ans en économie sociale dont plus de 15 en soutien aux entreprises ou au mouvement, notamment au sein d’une Corporation de développement économique communautaire (CDEC). Il est agent de développement au Chantier de l’économie sociale depuis 2016 où il est notamment en charge du soutien aux projets structurants, à la création de nouveaux outils pour répondre aux besoins des entreprises, tel que le financement participatif en capital ainsi qu’au design de nouvelles politiques publiques en faveur de l’économie sociale. Vu sa formation de juriste et son expérience en accompagnement d’OBNL et de coopératives, il est par ailleurs responsable de l’axe « Gouvernance démocratique » de la planification stratégique du Chantier.

Joannie Bournival.jpg

Joannie Bournival, Directrice générale

Pôle d'économie sociale Mauricie

Détentrice d'un baccalauréat en communications de l’UQTR, Joannie a toujours œuvré dans des sphères liées au développement régional. Au cours des années, elle a assumé des fonctions en communication, en événementiel et même en politique, en plus de s'impliquer dans divers comités liés à l'entrepreneuriat et au monde des affaires. Très impliquée à la Jeune Chambre de la Mauricie depuis 2013, elle a été présidente de l’organisation pendant un an, puis directrice générale pendant deux ans. Elle connaît donc très bien les enjeux des jeunes entrepreneurs et du marché, ainsi que les différents organismes en développement économique. Depuis septembre 2021, elle assure la direction du Pôle d’économie sociale de la Mauricie. Joannie a à cœur de soutenir l’innovation et de contribuer à des projets collectifs et rassembleurs pour répondre aux défis socioéconomiques du territoire.

La transition vers le régénératif, essentielle au récréotourisme 

Dominic Lapointe.jpg

Dominic Lapointe, Professeur

Université du Québec à Montréal (UQAM) - Département d'études urbaines et touristiques 

Dominic Lapointe est professeur titulaire au département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM. Il dirige la revue Téoros et est depuis 2020 titulaire de la Chaire UQAM sur les dynamiques touristiques et les relations socioterritoriales.

Communauté et usagers.ères : Au cœur d’une vision de durabilité sociale du récréotourisme

Veronica Gomez.jpg

Veronica Gomez, Directrice de la section Amériques

Organisation internationale du tourisme social (OITS)

Veronica Gomez est, depuis 2006, directrice pour les Amériques de l'Organisation Internationale du Tourisme Social - ISTO Amériques, une association internationale sans but lucratif créée à Bruxelles en 1963 et établie à Montréal depuis 1994. Au cours de ses presque 20 ans liés au secteur touristique pour ISTO, Veronica Gomez a coordonnée divers projets de conseil et de développement de politiques sociales en tourisme tant pour des ministères du tourisme que pour des organisations dans divers pays d'Amérique latine, et a validé, en tant qu'experte, des initiatives et des programmes variés de tourisme social, solidaire et durable partout dans ce continent. Elle a à son actif la dictée de nombreuses formations et a octroyé plus de 250 conférences en Amérique, mais aussi en Europe et en Afrique. Depuis 2020, elle coordonne le volet Éducation d’ISTO, le tout récent programme de formation continue destiné aux membres d'ISTO dans le monde entier. Depuis 2019, elle est aussi membre à titre d’experte et de consultante de l'Instituto Iberoamericano de Turismo Inclusivo (Institut Ibéro-américain du Tourisme Inclusif), basé au Mexique. En 2021, elle est reconnue par l'Organisation Mondiale du Journalisme Touristique comme l'une des 11 leaders du tourisme les plus influents en Amérique latine pour son travail inclusif en matière de tourisme et sa contribution au journalisme inclusif. Originaire de Montevideo (Uruguay), elle est formée en sciences pures et appliquées (Chimie) et elle a travaillé durant plus de 8 ans comme enseignante et chercheuse à l’Universidad de la República, avant de s’installer au Québec.

Reda Khomsi.jpg

Mohamed Reda Khomsi, Professeur

Université du Québec à Montréal (UQAM) - Département d'études urbaines et touristiques 

Professeur depuis 2015 au département d’études urbaines et touristiques à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (Canada). Titulaire d’un doctorat en études urbaines de la même université, ses recherches portent essentiellement sur les villes et les destinations intelligentes, le rôle de l’intelligence artificielles dans l’amélioration de l’accessibilité récréotouristique des personnes en situation de handicap. M. Khomsi est également directeur scientifique du Centre mondial d’excellence des destinations (CED), membre de l'Alliance pour la formation et la recherche en tourisme social de l’Organisation mondiale du tourisme social (OITS-ISTO) du groupe de recherche et d’intervention tourisme, territoire et société (GRITTS) , du regroupement Villes et régions du monde (VRM). En sus de son engagement académique et scientifique, M.Khomsi collabore avec plusieurs acteurs de l’industrie récréotouristique québécoise à l’instar des parcs Safari et Oméga, la tour du stade olympique, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Kéroul, ATR des Îles-de-la-Madeleine et de l’Abitibi-Témiscamingue et Événement, attraction Québec.

Nicolas Lemaire.jpg

Nicolas Lemaire, Directeur général

Auberge Saintlo Montréal

Nicolas Lemaire a débuté en 1999 dans l’univers des auberges de jeunesse comme client d’abord, puis comme employé à l’auberge Jericho Beach, à Vancouver. De retour à Montréal, il joint aussitôt l’équipe de l’auberge de Montréal comme préposé au bistro, puis réceptionniste, poursuivant parallèlement des études en sciences humaines. Au fil du temps, différentes responsabilités lui sont déléguées comme celles de superviseur de l’accueil et de directeur adjoint, poste qu’il occupe pendant 3 années. Pendant cette période, Nicolas Lemaire devient un formateur certifié de l’organisation, inspecteur d’établissement et membre du comité sur l’élaboration des normes de qualités. Alors même qu’il termine une maitrise en histoire et publie un mémoire sur le thème du tourisme, le poste de directeur d’établissement de l’auberge de Montréal, aujourd’hui Saintlo Montréal, lui est confié, une fonction qu’il occupe depuis maintenant 14 ans. Parallèlement engagé en économie sociale, Nicolas Lemaire siège au CA du conseil d’économie sociale de Montréal (CÉSIM) depuis 2017. Depuis 2021 il siège au conseil exécutif du CÉSIM, une organisation qui cherche à faire rayonner l’économie sociale sur l’île de Montréal.

Maria Juliana Velez_edited.jpg

Maria Juliana Vélez, Directrice générale et artistique 

Festival DansEncore

Maria Juliana Vélez, colombienne d’origine, a un parcours professionnel multidisciplinaire en arts de la scène, communication et lettres. Après avoir suivi une formation en ballet classique et danse contemporaine, elle poursuit ses études avec une licence en communication sociale et une maîtrise en sémiotique. Elle entame une carrière comme professeure universitaire, tout en restant active dans le milieu des arts de la scène. Depuis son arrivée à Trois-Rivières, en 2010, elle a obtenu un doctorat en lettres à l’Université du Québec à Trois-Rivières et elle a travaillé comme stagiaire postdoctorale avec la Chaire de recherche du Canada pour une dramaturgie sonore au théâtre, à l’Université du Québec à Chicoutimi. En 2019, elle rejoint l’équipe du Festival International DANSEncore, à titre de directrice générale et artistique, poste qu’elle occupe présentement. Sous sa direction, le Festival a travaillé de façon active à la relance du milieu de la danse, en contexte de pandémie et de postpandémie et il s’est taillé une place de choix parmi les publics amateurs de la danse de toute la province.

Promouvoir sa vie associative : Échanges et bonnes pratiques

claude simard.jpg

ANIMATION
Claude Simard, Directrice des communications

Conseil québécois du loisir (CQL)

Claude détient un baccalauréat en communication sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Depuis plus de quinze ans, elle soutient des organisations publiques et des organismes dans leurs actions de communication, de sensibilisation et de mobilisation. Son parcours l’a amené à accompagner des organisations sociales, notamment en justice et en culture, dans l’élaboration et le déploiement d’activités de communications publiques et sociales d’impact. Depuis 2018, Claude assume des fonctions de direction de communication lui permettant de mobiliser des équipes alliant performance et créativité. Animée par la conviction que les liens sociaux et la communication sociale sont au cœur d’une société saine et démocratique, elle s’investit pour faire résonner les messages des causes qui lui tiennent à cœur. En poste au CQL comme directrice des communications depuis 2022, elle dirige les activités de communication de l’organisme et de ses programmes, ainsi que le déploiement de campagnes variées pour valoriser le loisir.

Genevieve Bergeron.jpg

Geneviève Bergeron, Directrice générale
Association québécoise pour le loisir des personnes handicapées (AQLPH)

Geneviève tire son expérience d’un parcours atypique où l’être humain est au cœur de ses choix de carrière. Sa formation en archéologie historique québécoise l’a mené à un poste de directrice générale d’une institution muséale propriétaire d’un site archéologique classé. C’est de cette expérience qu’est née sa passion pour la gestion et son désir de toujours amener plus loin les organisations pour lesquelles elle travaille. Le choix de travailler à l’AQLPH nait d’une profonde conviction que chaque être humain a la même valeur, peu importe ce qui le caractérise. C’est animée de cette passion et entourée d’une équipe compétente et motivée qu’elle assure la gestion de l’AQLPH.

Jean-Sebastien Guenette.jpg

Jean-Sébastien Guénette, Directeur général
QuébecOiseaux 

Biologiste de formation (BACC - UQÀM, Maîtrise - Université de Moncton), Jean-Sébastien Guénette a joint QuébecOiseaux en 2004 à titre de rédacteur adjoint du magazine pour être ensuite promu directeur général en décembre 2005. Auparavant agent de recherche pour la Chaire de recherche du Canada en conservation des paysages, coordinateur des bénévoles responsable des communications pour l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac, il cumule également quelques expériences comme biologiste dans des firmes de génie-conseil. Jean-Sébastien a siégé pendant une dizaine d’années au conseil d’administration du Conseil québécois du loisir.

Tristan Ouimet-Savard_edited.jpg

Tristan Ouimet - Savard, Responsable de la mobilisation
Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA)

Biographie à venir

Marie-Lee Beausoleil.jpg

Marie-Lee Beausoleil, Responsable de l'administration et de la liaison avec les membres
Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA)

Biographie à venir

Enjeux de nature en ville, plein air urbain : Comment intégrer la participation citoyenne ?

Sylvie Miaux.jpg

Sylvie Miaux, Professeure titulaire

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Sylvie Miaux est professeure titulaire au Département d’études en loisir, culture et tourisme à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle est titulaire d’un doctorat en géographie ainsi que d’un post-doctorat dans le domaine de la santé publique. Elle mène des recherches dans le domaine de l’aménagement en faveur des déplacements actifs, de la promenade urbaine et de l’expérience de plein air en milieu urbain. Elle s’implique également à titre de co-directrice du laboratoire en loisir et vie communautaire et du centre d’excellence international du World Leisure.

Jean-Marc Adjizian.jpg

Jean-Marc Adjizian, Professeur

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Professeur au département d’Études en loisir, culture et tourisme de l’UQTR, Jean-Marc Adjizian s’intéresse principalement aux relations entre le loisir et le développement local et communautaire. Plus particulièrement, ses champs d’intérêt portent sur le développement social et territorial, ainsi que sur l’intégration et l’inclusion à travers le loisir.

Accessibilité et inclusion : de la connaissance aux bonnes pratiques

Gabrielle Fortin.jpg

Gabrielle Fortin, Directrice au développement et partenariats,

Conseil québécois du loisir (CQL)

Gabrielle Fortin a suivi une formation en Études internationales puis en Éducation des adultes au 2e cycle. Elle a ensuite accumulé une expérience très riche en loisir, animation et éducation grâce à la diversité des postes qu’elle a occupés. Effectivement, Gabrielle a été directrice-adjointe d’un camp familial et d’un camp de jour de plus de 80 employés, travaillé dans un centre communautaire de loisirs, coordonné le programme de formation en psychomotricité dans les centres de la petite enfance et a été vice-présidente d’un conseil d’administration d’une organisation de loisir. En 2014, Gabrielle rejoint le Conseil québécois du loisir en tant que Directrice au développement et partenariats. Elle gère notamment la Table nationale de concertation en loisir culturel, le Programme DAFA, le Programme Édu-Loisir, le Programme Femmes en loisir, les dossiers d’accessibilité et d’inclusion, ainsi que plusieurs projets de développement pour le loisir et pour les partenariats, comme l’indique son titre. Les actions de Gabrielle sont motivées par sa conviction que l’animation est un outil efficace pour atteindre une meilleure justice sociale et par sa passion pour la formation, particulièrement la ludoandragogie.

Rachel Sangira.jpg

Rachel Sangira, Agente de projets de formation,

Conseil québécois du loisir (CQL)

Rachel I. Sangira travaille présentement sur la production d’outils de formation en ressources humaines destinés aux acteurs de la gouvernance du milieu associatif en loisir. Elle a une formation en sciences de l'administration (marketing et gestion internationale). Ses intérêts portent notamment sur la recherche, la gestion, la diversité, le loisir, les voyages et la musique. Rachel a participé à l’actualisation du cadre de référence en accessibilité et inclusion en loisir lors de son stage au CQL en début d’année. Elle a particulièrement contribué à la première phase, qui impliquait la création d'une version actualisée prenant en compte les enjeux actuels. Par ailleurs, elle a coanimé un atelier sur ce sujet lors du Forum québécois du loisir en mars 2023.

Blitz de présentations étudiantes UQTR - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Esther Djossa.JPG

Esther Djossa, Candidate au doctorat

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Présentation du projet de recherche : « Aménager des espaces favorables au loisir au Bénin » «Parce que la pratique du loisir est habituellement associée au plaisir, à la détente et à la rupture des tâches du quotidien »[1], mais aussi au maintien du bien-être, de plus en plus de personnes s’adonnent à des activités de loisir dans la ville de Cotonou. Certaines personnes s’abonnent auprès de centres sportifs privés afin d’avoir accès aux équipements qu’il faut pour pratiquer des activités sportives. D’autres ayant des revenus plus ou moins modestes prennent d’assaut les bordures de routes afin de faire de la marche ou encore quelques figures gymnastiques. Dans d’autres quartiers de Cotonou, la voie publique se transforme en terrain de football avec des installations précaires (des briques pour délimiter les camps des deux adversaires, un ballon de fortune …). Par ailleurs, les personnes résidant non loin de la plage préfèrent en ce qui les concerne utiliser le bord de mer comme espace de pratiques d’activités de loisirs et de sports. Outre les activités de loisirs, il n’est pas rare de retrouver des personnes attroupées au sein d’un hangar[2] autour du Ludo, du jeu de dames ou encore Adji. En effet, face au manque d’espaces dédiés pour la pratique d’activités de loisir, les personnes désireuses de pratiquer des activités en groupe ou de façon individuelle prennent d’assaut la devanture des maisons des particuliers, des ruelles de quartier, ou encore les bordures des routes bitumées avec le risque d’insécurité, ou parcours plusieurs kilomètres pour se rendre à la plage afin d’avoir accès à un espace. Comme le souligne Cantin, la pratique d’une activité de loisir nécessite la présence de « certains facteurs matériels, environnementaux et sociaux (…) comme la présence de temps libres, la disponibilité de ressources financières et l’accès à des lieux, des équipements »[3]. Dans le cas précis de la ville de Cotonou, le précédent développement montre l’intérêt de la communauté pour la pratique d’activités de loisirs malgré l’inexistence d’espace aménagé à cet effet. Notre objectif est de documenter en premier lieu toutes les pratiques de loisirs existant en utilisant le modèle de Dumazedier d’une part et d’autre part de tenir compte des besoins de la population pour proposer des aménagements d’espaces favorables à la pratique des activités de loisirs. »

Amélie Garban.jpg

Amélie Garban, Candidate au doctorat

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Présentation du projet de recherche : Comment changer le regard des personnes face à la différence pour une société plus inclusive où chaque personne serait reconnue pour ce qu’elle est plutôt que par sa différence? Si nous considérons que le processus inclusif consiste à aller vers l'autre, entrer en relation et apprendre à se connaitre, alors trois éléments y semblent propices : le contexte de loisir, les tiers-lieux et la présence d'une tierce personne. Mais qui est cette tierce personne … ?

Alisson Dubois.jpeg

Alisson Dubois, Candidate à la maîtrise

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Département d'études en loisir, culture et tourisme

Présentation du projet de recherche : Ayant pour but de comparer la perception de la déviance dans les loisirs entre les baby-boomers et les milléniaux, le projet de recherche de ce mémoire s’inscrit dans l’évolution et le mouvement des tendances en loisir observé au Québec dans les dernières années. Les sujets abordés sont les loisirs déviants, les caractéristiques générationnelles ainsi que la tolérance des Québécois et Québécoises.

Comité jeune: Une vie associative dynamique pour inciter les jeunes à s'engager

avatar.jpg

Intervenants·es à venir

Biographie à venir

Outil diagnostic de la vie associative

Annie Camus.jpg

Annie Camus, Professeure titulaire à l'École des sciences de la gestion de l’UQAM et directrice adjointe du Centre de recherche sur les innovations sociales
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Professeure à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et directrice adjointe du Centre de recherche sur les innovations sociales, elle étudie depuis 20 ans les défis rencontrés et les pratiques développées par les acteurs du développement territorial au Québec.

avatar.jpg

Myriam Fahmy, Conseillère en transfert
Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS)

Miriam Fahmy est Conseillère en transfert au TIESS, un organisme qui outille les entreprises d’économie sociale et solidaire dans leur adoption de pratiques innovantes. Elle se spécialise dans les pratiques de gouvernance des entreprises. Auparavant, elle a œuvré pendant 15 ans dans le domaine de la participation citoyenne et publique, d’abord à l’Institut du Nouveau Monde, puis comme travailleuse indépendante. Elle a dirigé une vingtaine d’ouvrages collectifs, dont L’état du Québec (de 2008 à 2014) et a animé des dizaines de tables rondes, ateliers de discussion, causeries et colloques. De 2014 à 2016 elle a tenu une chronique hebdomadaire d’affaires publiques dans le journal Métro. Miriam est également enseignante invitée au Département de science politique de l’Université de Montréal et commissaire ad hoc à l’Office de participation publique de Longueuil.

Éducation au loisir : quoi, pourquoi, comment ?

Elisabeth Beaunoyer_web.jpg

Élisabeth Beaunoyer, Professeure
Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) 

Elisabeth Beaunoyer est professeure adjointe au département d’études en loisir, culture et tourisme de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle est titulaire d’un Doctorat en santé communautaire de l’Université Laval pour lequel elle a été récipiendaire d’une bourse d’études supérieures du Canada Vanier. Sa thèse de doctorat portait sur la cyberthanatologie, c'est-à-dire l'étude des interactions entre les phénomènes liés à la mort et les médias numériques. Ses intérêts de recherche incluent la cyberthanatologie, la culture populaire, les inégalités numériques, les communautés (virtuelles), et la promotion de la santé. Elle est auteure d’une quinzaine d’articles scientifiques, de chapitres de livre et de publications professionnelles sur ces thématiques. Son programme de recherche actuel vise entre autres à comprendre la manière dont se forment et se vivent les dynamiques sociales, les réalités de santé et les inégalités à l’ère numérique. Ses travaux actuels se consacrent en particulier au rôle des technologies numériques en tant qu’outil de communication et en tant qu’espace de vie et de loisir, notamment dans la participation sociale des individus et des communautés.

avatar.jpg

Hélène Carbonneau, Professeure
Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) 

Biographie à venir

Mettre en place les conditions gagnantes pour une éducation au loisir en parascolaire

Hélène Martin.jpg

Hélène Martin, Directrice générale
ACLAM (secondaire en spectacle)

Biographie à venir

Mobiliser son milieu pour une éducation au loisir

avatar.jpg

Mariska Morin St-Pierre, Agente de projets
Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL)

Biographie à venir

bottom of page